L’estragon et les huiles essentielles interdites à la vente

L’estragon et les huiles essentielles interdites à la vente
14 juin 2018 Anne-Laure

L’estragon et autres huiles essentielles interdites à la vente (en France)

L’huile essentielle d’estragon est mise au même rang que les huiles essentielles interdites à la vente et réservées aux pharmaciens. Qu’en est-il de l’huile essentielle de basilic qui contient le même composant ? Quid des huiles essentielles interdites à la vente en France :

Liste des huiles essentielles réservées à l’achat du pharmacien :

Certaines huiles essentielles sont interdites à la vente en France pour une certaine protection du consommateur car ce sont des huiles essentielles contenant une large quantité de molécules neurotoxiques (cétones monoterpéniques) qui si ingérées peuvent causer de graves troubles nerveux. Elles se stockent dans l’organisme dans les graisses et ont tendance à lyser les gaines de myéline des axones et dendrites neuronaux. Utilisée par voie interne, elles représentent les molécules les plus toxiques en aromathérapie

D’après l’article D4211-13 du code de la Santé publique (août 2007) :

  • Grande absinthe (artemisia absinthimu)
  • Petite absinthe (artemisia pontica)
  • Armoise commune (artemisia vulgaris)
  • Armoise blanche (artemisia arborescens)
  • Thuya (thuya plicata Donn)
  • Hysoppe (Hyssopus officinalis)
  • Sauge officinale (salvia officinalis)
  • Tanaise (Tanacetum vulgare)
  • Thuya (Thuya plicata)
  • Sassafras (sassafras albidum)
  • Saine (juniperus sabina)
  • Rue (ruta graveolens)
  • Chénopode vermifuge (chenopodium ambrosioides et anthelminticum)
  • Moutarde (brassica juncea)

Rob Pumphrey sur Unsplash

Les huiles essentielles anisées pouvant entrer dans la composition d’alcool :

Elles sont interdites à la vente sauf pour les fabriquants de boissons :

  • La Badiane (illicium verum)
  • Le fenouil (Foeniculum vulgare)
  • L’Anis (pimpinella anisum) a été libéralisée depuis peu.
Conseils aroma et naturo de printemps

L’huile essentielle d’estragon ?

Celle-ci est désormais interdite par l’Union européenne depuis mai 2018.

Pourquoi ?  à cause du composé estragol (méthylchavicol). L’estragol en lui-même n’est pas cancérigène mais des études ont montré qu’un dérivé de l’estragol, issu de la métabolisation est génotoxique (chez les rats).

Dans l’étude faite sur ces animaux, il faut 0.5kg de poids corporel pour produire ce dérivé ce qui correspondrait à une dose de 50ml d’huile essentielle d’estragon, une quantité énorme ! Malheureusement ce sont des doses élevées d’estragol pur et isolé qui ont été utilisées et non l’huile essentielle d’estragon dans son totum et ses multiples composants.

L’huile essentielle de basilic exotique  contient également du méthylchavicol, mais heureusement a échappé à la réglementation !

Estragon_Artemisia_dracunculus_Südheide-Par-Hajotthu

Que conclure ?

Il est tout de même bien triste de constater qu’aucune différence n’est faite au niveau réglementation entre un test sur un produit synthétique et un test sur une huile essentielle naturelle avec ses multiples composants… L’huile essentielle d’estragon est considérée comme une substance CMR (cancérogène, mutagène, reprotoxique). C’est une des rares huiles essentielles a être aussi efficace en olfaction comme anti-histaminique lors d’une crise de rhume des foins ! Elle n’en reste pas moins déconseillée pour les femmes enceintes et les enfants , tout comme l’huile essentielle de basilic tropical.

bye bye les douleurs en 6 étapes

Partager cet article :