Pourquoi utiliser les huiles essentielles à l’hôpital ? en cancérologie – soins palliatifs et gériatrie

Pourquoi utiliser les huiles essentielles à l’hôpital ? en cancérologie – soins palliatifs et gériatrie
21 avril 2017 Anne-Laure

Pourquoi utiliser les huiles essentielles à l’hôpital, en cancérologie, soins palliatifs et gériatrie ?

Les huiles essentielles offrent un complément thérapeutique naturel et à moindre coût aux traitements conventionnels. Leur forte concentration moléculaire rend leur action très efficace. Elles ont fait l’objet de nombreuses études et on connait bien leurs vertus et leurs modes d’utilisation aussi bien que leurs précautions d’emplois vis à vis de certains composés. (Sur pubmed, le site référence en matière d’études médicales , il n’y a pas moins de 18250 articles mentionnant les huiles essentielles « essential oil »).

Une pénétration parfaite : action systémique des molécules actives : Les huiles essentielles possèdent un poids moléculaire faible ce qui les rend facilement absorbables en les respirant ou en les appliquant sur la peau. Dans les deux cas, elles pénètrent dans la circulation sanguine en quelques minutes.

Une bonne rémanence : Une fois absorbées, elles restent de 8h à trois jours dans l’organisme, avant d’être éliminées à 85 % par les urines, par les selles et les poumons pour le reste. Durant cette période, les composés des huiles essentielles circulent dans le sang et peuvent exercer leur action.

Une efficacité douce et rapide : Les huiles essentielles sont très actives et rapides d’action mais n’offrent que peu ou pas d’effets secondaires quand elles sont utilisées correctement.

De la souplesse et un confort d’utilisation : Les huiles essentielles peuvent s’utiliser facilement en diffusion ou en olfaction, aussi bien qu’en application cutanée lors d’un toucher-relaxant. Les fragrances sont souvent agréables et appréciées. Elles sont compatibles avec les traitements conventionnels.

Une action anti-infectieuse : La complexité de la composition des huiles essentielles rend impossible la résistance bactérienne et leur permet de prévenir les maladies iatrogènes (maladies occasionnées par le traitement médical).

Des produits économiques : Leur efficacité et leur faible coût permet d’utiliser moins de médicaments et de limiter les pathologies iatrogènes.

Un projet fédérateur : mettre en place en équipe l’utilisation d’huiles essentielles dans un projet de soins fédère le groupe et redonne au personnel une nouvelle motivation.

Pourquoi les huiles essentielles à l'hôpital, en soins palliatifs, en gérontologie ?
flacons huiles essentielles eona

Quelles sont les applications des huiles essentielles dans les services hospitaliers ?

  • Les plaies malodorantes : en diffusion et en application pour la cicatrisation ; utilisation d’huile essentielle de lemongrass, de laurier, de myrrhe, d’encens, de ciste …
  • Les douleurs et les inflammations : en applications cutanées d’huiles essentielles de basilic tropical, de menthe poivrée, de girofle, de romarin camphré ou lavandin, de myrrhe, d’encens…
  • L’anxiété, le stress, les troubles du sommeil, la démence : diffusion et toucher relaxant d’essence d’agrumes, d’huile essentielle de lavande vraie, de camomille noble , de petit grain bigaradier…
  • Nausées, vomissements, troubles de l’appétit : inhalation et diffusion d’huile essentielle de citron, de menthe poivrée, de gingembre.
  • La désodorisation, l’assainissement de l’air, l’accueil olfactif : en diffusion ou vaporisation des huiles essentielles de pins, d’eucalyptus radie, de ravintsara/saro, de citron.

Paroles de patients du Pôle oncologie, Hôpitaux civils de Colmar :

  • « C’est le jardin qui descend dans ma chambre »
  • « Ces odeurs m’emportent loin de ma maladie, loin de l’hôpital et me font oublier ma souffrance pendant un temps.. »
  • « Vos huiles referment un à un les trous de piqûre qui m’ont été faites depuis tout ce temps »
  • « Simple, efficace et naturel »
  • « La preuve que l’hôpital cherche à nous aider à mieux vivre cette maladie »

Plusieurs services oncologiques utilisent déjà les huiles essentielles en soins de support tels que l’hôpital de la Salpêtrière, l’hôpital Saint Louis, l’hôpital de Colmar et de nombreux autres.

 

A lire également :

Les huiles essentielles et effets secondaires de la chimiothérapie
Actions et interactions des huiles essentielles en cancérologie (à paraitre)
Vous souhaitez vous former à l’aromathérapie : contactez-moi
Vous souhaitez organiser une formation d’aromathérapie dans votre service : contactez-moi

Partager cet article :

Télécharger le guide pour ne plus douter sur l’utilisation des huiles essentielles et être en forme au naturel