La rencontre magique de l’aromathérapie et de la sophrologie

La rencontre magique de l’aromathérapie et de la sophrologie
4 novembre 2019 Anne-Laure

La rencontre magique de l’aromathérapie et de la sophrologie
Entretien avec Céline Ferreira, sophrologue

Bonjour Céline,

Peux tu te présenter ?

Je suis Céline Ferreira , sophrologue sur la commune de Saint Maurice l’Exil et technicienne de laboratoire au sein des laboratoires UNBIO de la région Rhône-Alpes.  Je travaille à temps partiel au laboratoire d’analyses médicales et je reçois en individuel des personnes qui souhaitent être accompagnée par une sophrologue afin d’acquérir des outils simples réutilisables pour  à gérer leur stress de manière autonome, modifier leur relation à la douleur, réguler leur poids par exemples.  J’anime également des ateliers de groupe sur des thématiques comme le lâcher prise, l’amélioration du sommeil,  où chacun travaille un objectif personnel pendant 6 à 12 semaines consécutives.

Céline Ferreira, sophrologue

Comment c’était avant que tu fasses la formation aroma en terme d’utilisation des huiles essentielles ?

La sophrologie se suffit à elle-même pour accompagner les personnes dans leurs problématiques mais il manquait quelque chose qui me corresponde.

Je pense que notre personnalité vient directement influencer notre manière de faire notre métier. Les huiles essentielles m’ont toujours accompagnées.  Je les utilisais dans mon quotidien pour leur côté anti-infectieux mais je voyais bien que cela jouait aussi sur mes émotions. Je me suis dis que ce serait bien de pouvoir allier la  sophrologie et toute la richesse des huiles essentielles.

Je voulais encore plus d’outils et plus de moyens et un métier qui me corresponde plus. Il faut faire son métier comme on est, avec des choses qui nous animent. Les huiles essentielles m’ont toujours animées et apportées, cela me paraissait logique de les amener dans mon métier.

Comment c’est d’être sophrologue et d’utiliser les huiles essentielles avec tes clients ?

Dans mon métier, je trouve l’aromathérapie super pratique et pertinente, que ça soit en individuel ou en collectif. En effet le premier outil que j’utilise en sophrologie est la respiration : « faire respirer les personnes » pour leur montrer déjà le potentiel qu’il y a en eux, et lorsque j’arrive à venir m’appuyer sur une huile essentielle en plus, c’est un peu comme si je passais et par la porte et par la fenêtre en même temps pour venir leur apporter un début de réponse à leur demande.

As-tu un exemple ?

Plus concrètement, quand j’ai des femmes très cérébrales, très stressées, qui gèrent tout, autrement dit qui ont une charge mentale élevée et qui n’arrivent pas à lâcher leurs préoccupations, je leur propose de respirer une huile essentielle.
Elles me disent que c’est plus facile de lâcher le mental et de se concentrer uniquement sur la respiration et l’odeur. L’odeur court-circuite le côté cérébral qui mouline, alors qu’avec la respiration seule,  il y a parfois un coin de leur tête qui pense aux courses, au petit au foot, à la réunion de demain qu’il faut préparer…

J’ai remarqué aussi que les huiles essentielles servent de tremplin. En effet avec elles, le travail est plus rapide, les odeurs ouvrent un champ de possible. Elles redonnent accès à d’autres choses, et transportent plus facilement. Par exemple pour les exercices de visualisation, cela les aide à voyager plus facilement et à contacter une visualisation quand c’est parfois difficile.

Les huiles essentielles offrent une approche très complémentaire à la sophrologie. Je travaille main dans la main avec mes exercices de sophrologie et mes huiles essentielles.

Comment se passe une séance individuelle ou un cours de sophrologie avec les huiles essentielles ?

En individuel :

Je commence par demander à la personne si elle veut travailler avec les huiles essentielles, si elle a une certaine affinité, envie et je vérifie les contre-indications éventuelles.

Je commence toujours par un exercice de respiration seul adapté à la problématique de la personne. Ensuite je lui donne au cours de l’exercice une touche senteur avec par exemple, l’huile essentielle de petit grain bigarade (quand je travaille sur la charge mentale).

A la fin de la séance lors du moment de feed-back, les participants me disent très régulièrement que la respiration leur a fait du bien mais qu’avec l’huile essentielle cela leur a été plus facile de lâcher le mental et de se concentrer uniquement sur elle-même et leur respiration.

Une vraie pause et un retour à soi.

En collectif :

Comme en individuel, je vérifie l’affinité des participants avec les huiles et les contre-indications éventuelles.

En cours collectif je pars sur un thème prédéfini que j’aborde sur 6 à 12 semaines. Par exemples le sommeil, l’atteinte d’un objectif personnel ou professionnel comme manger moins, réussir un entretien pour une promotion, pour un concours, arrêter de se ronger les ongles, gérer ses colères explosives.

Je choisi à l’avance soit deux fragrances et les participants choisissent ce qu’ils préfèrent.
A la fin de la séance je leur donne un stick olfactif avec ce qu’elles ont choisi qu’elles gardent pendant les 6 semaines (ce sont majoritairement des femmes). Le stick permet d’associer l’odeur au ressenti de la séance à l’atteinte de leur objectif.
Quand elles sentent le stick, elles se revoient assises en train de visualiser leur objectif. L’odeur les ramène à leur capacité à l’atteindre et les aide à se recentrer entre les cours.

Et qu’est-ce que cela t’apporte ?

Quand tu vois dans leurs yeux qu’elles ont réussi, ça n’a pas de prix. Cette estime d’elles-mêmes qui grandit, c’est une bonne raison de se lever le matin ! Même si au final c’est elles qui ont fait le travail, leur réussite leur appartient. J’ai une certaine gratitude de la vie de voir le bonheur des gens, c’est chouette.

Comment c’est de se former à l’aromathérapie avec aroma-massage ?

Mon métier de technicienne de laboratoire a fait que l’aromathérapie avec les dilutions et les familles biochimiques est très abordable.

J’ai vraiment aimé ta façon de transmettre tes connaissances, ainsi que la possibilité de participer à travers les respirations d’huiles essentielles que tu nous proposais. L’opportunité de respirer les huiles présentées et de venir voir leurs effets sur nous, m’a permis de prendre conscience des vertus de chaque huile essentielle. De plus cela correspond bien à la sophrologie  d’être dans le ressenti du moment présent.

C’est une formation vivante, animée, participative avec un support écrit de qualité. Quand on vit quelque chose on l’intègre beaucoup plus. Cela permet de réussir à utiliser les HE et à les transmettre car tu te dis : « Ah tiens ça servira à quelqu’un ».

Par contre c’est du travail. Il faut bien garder les contre-indications en tête.

Tu ne peux pas intégrer tout d’un coup. Je refais des fiches pour faciliter mon apprentissage, je re-relis. Il y a beaucoup d’informations et j’intègre petit à petit

Autre chose à ajouter ?

On ne se rend pas forcément compte de ce qu’un aussi petit flacon qui tient dans une main peut apporter.
Des fois tu as des journées compliquées et avec 2-3 respirations cela t’aide en quelques minutes à changer de point de vue, à pivoter ton regard.

« Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir cela suffit » disait Lao Tseu

Les huiles essentielles sont là pour ça, il ne faut pas grand-chose, c’est petit mais c’est grand !
Pour travailler avec Céline Ferreira, Saint-Maurice-l’Exil
www.celine-ferreira-sophrologue.com

==========

Praticiens et professionnels de la santé : vous souhaitez devenir plus sûr(e) de vous dans l’utilisation des huiles essentielles à titre professionnel et personnel ?

Pour être informé(e) en priorité de l’ouverture des inscriptions de la formation « praticien en aromathérapie » et bénéficier d’un bonus exceptionnel, inscrivez-vous sur liste d’attente en cliquant ci-dessous :

==========

Je veux être informé de l'ouverture des inscriptions.