Aromatologue, en quoi est-ce un métier d’avenir ?

Aromatologue, en quoi est-ce un métier d’avenir ?
14 septembre 2022 Anne-Laure

Aromatologue, en quoi est-ce un métier d’avenir ?

Pourquoi l'aromathérapie est un métier d'avenir ?

Vous vous demandez si devenir aromatologue ou praticien en aromathérapie est fait pour vous ?

Vous aimeriez changer de métier ou bien ajouter une corde à votre arc, mais vous hésitez à vous lancer ?

Dans cet article, j’aimerais vous expliquer en quoi le métier d’aromatologue a de beaux jours devant lui, et vous aider à savoir s’il est adapté à votre projet professionnel.

Si vous préférez lire, rendez-vous sous la vidéo.

Quelle est la différence entre le métier d’aromathérapeute et celui d’aromatologue ?

Avant toutes choses, il est important de comprendre la différence entre ces deux disciplines.

En France, on appelle aromathérapeute un professionnel de santé diplômé en médecine et formé aux huiles essentielles de manière scientifique.

Il utilise donc l’aromathérapie soit en remplacement de certains médicaments, notamment sur la sphère infectieuse où les huiles essentielles sont efficaces, surtout en cas de résistance aux antibiotiques, soit comme médecine intégrative, alliant l’allopathie à l’aromathérapie. En tant que médecin, un diagnostic est établi. médecine complémentaire à la médecine allopathique et il a la possibilité de prescrire les huiles essentielles par voie orale.

L’aromatologue, quant à lui, possède la connaissance des huiles essentielles et de leurs utilisations à des fins thérapeutiques et de bien-être.
Son rôle est de conseiller les huiles essentielles et leur bonne utilisation, sans établir de diagnostic, afin de soigner les petits maux du quotidien ou en complément de l’allopathie pour accompagner des effets secondaires.

Bien entendu, il ne se substitue en aucun cas à un médecin ou à un professionnel de la santé.

Depuis quelques années, l’engouement du grand public et des praticiens du bien-être pour l’aromathérapie est de plus en plus grand. À tel point que de nombreux professionnels de la santé, y compris dans les hôpitaux, l’ont adoptée… à juste titre !

Je vous propose de découvrir à présent 4 raisons pour lesquelles le métier d’aromatologue mérite que l’on s’y intéresse de plus prêt.

Raison #1 : Le marché des huiles essentielles est en expansion

Chaque année, plusieurs milliards d’euros sont dépensés sur le marché des huiles essentielles qui sont devenues très à la mode !

Ce n’est un secret pour personne : la demande en aromathérapie est de plus en plus importante.

Il est donc tout à fait légitime de se demander si elle ne représente pas un métier d’avenir ou une compétence complémentaire à une activité professionnelle.

Raison #2 : Une demande croissante du public à se soigner naturellement

À la suite des épidémies que nous avons connues, beaucoup de personnes se sont interrogées sur les dérèglements de l’environnement.

Ces prises de conscience ont amené beaucoup de remises en question et un vrai besoin de revenir à la nature sous toutes ses formes, qu’il s’agisse de changer de lieu de vie ou de chercher à se soigner de manière plus naturelle.

L’aromathérapie étant une discipline assez «technique» et nécessitant certaines connaissances pour bien les utiliser, les professionnels formés à cette discipline ont donc vu les demandes de consultations augmenter au fil des années.

Raison #3 : L’aromathérapie se développe comme médecine complémentaire

Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir conscience du fait que l’aromathérapie est complémentaire à l’allopathie.

En effet, les huiles essentielles offrent des chances supplémentaires de rémission, améliorent le confort des personnes et offrent un soutien aux personnes qui sont en demande de soins naturels.

Grâce à l’aromathérapie, on peut par exemple aller encore plus loin dans la prise en charge d’une personne en assainissant un terrain infectieux. On peut également nettoyer une dysbiose intestinale, trouver des ressources pour pallier à l’anxiété, prendre en charge des effets secondaires liés à des traitements lourds…

Qu’il s’agisse de l’aromathérapie clinique, l’aromathérapie olfactive ou encore l’aromathérapie médicale, il existe plusieurs façons de proposer les huiles essentielles en soutien du confort, du terrain ou du traitement pour certains cas.

Pour moi, l’aromathérapie est donc un métier d’avenir à condition d’avoir suivi une formation solide et d’être en capacité de s’adapter aux situations, aux traitements, aux patients et aux clients.

Raison #4 : L’apparition de nouveaux métiers

Il y a une vraie demande en soins de supports et en ateliers dans les services de cancérologie et en Ehpad, afin par exemple d’aider les personnes âgées à maintenir leurs capacités cognitives et leur mémoire.

De nouveaux métiers, qui nécessitent un certain savoir-faire, un certain savoir-être et certaines connaissances, vont donc certainement continuer à se créer dans les années à venir.

l’aromathérapie est complémentaire à l'allopathie

Raison #5 : Le besoin de gérer le stress et de revenir à soi

Suite à la crise sanitaire que nous avons connue, le besoin de ressourcement et de revenir à soi est devenu encore plus grand pour beaucoup de personnes.

Heureusement, il existe énormément de techniques pour gérer le stress, telles que l’aromathérapie ou encore l’olfaction qui offre une voie extrêmement rapide de prise en charge pour se détendre, ouvrir sa respiration, calmer le mental.

Grâce à cette discipline douce, chacun peut trouver en soi des ressources et répondre à un besoin d’apaiser le corps et l’esprit.

L’olfaction offre une voie relativement sûre et facile à proposer dans la gestion du stress, à condition de bien connaître les huiles essentielles et leur action lorsqu’on les respire, et d’être en mesure de proposer un certain cadre de pratique.

Bien entendu, il est tout à fait possible de coupler l’olfactologie à d’autres techniques telles que la sophrologie, la psychologie… Mais il est aussi possible de l’utiliser seule en séance individuelle pour accompagner une personne dans la gestion de son stress ou d’autres aspects émotionnels douloureux.

L’olfaction dans la gestion du stress

En conclusion, je dirais que la demande de plus en plus importante en aromathérapie va amener les utilisateurs à rechercher des conseils pour se former à une utilisation appropriée et éviter les mésusages, confirmant ainsi que le métier de praticien en aromathérapie a de beaux jours devant lui !

=====================================

Si vous souhaitez vous former de manière professionnelle à cette pratique, je vous invite à cliquer ici pour en savoir plus :

Programme formation praticien en aromathérapie

====================================