Comment choisir la bonne huile essentielle ?

Comment choisir la bonne huile essentielle ?
20 janvier 2022 Anne-Laure

Comment choisir la bonne huile essentielle ?

Comment choisir la bonne huile essentielle ?

Imaginez la situation suivante : un proche, hyper stressé par son travail, vous demande quelle huile essentielle utiliser pour se détendre…

Vous prenez votre livre d’aroma favori, puis vous rendez directement au chapitre «stress et anxiété» où se trouve une recette à base d’huiles essentielles de lavande craie et de petit grain bigarade, ainsi que d’essence d’orange douce…

Pris d’un doute, vous vous emparez d’un autre livre pour vérifier cette préparation et découvrez que l’on vous y recommande les huiles essentielles de camomille noble et de marjolaine à coquilles ainsi que de l’essence de bergamote…

À ce moment-là, votre enthousiasme a totalement disparu. Comment choisir entre ces deux recettes… sans vous tromper ?

En effet, toutes deux sont relaxantes et utiles en cas de stress, d’anxiété ou encore d’insomnie.

Si vous vous reconnaissez dans cette situation, j’aimerais partager mes conseils avec vous pour vous aider à savoir comment choisir «la» bonne huile essentielle et vous sentir plus sûr de vous dans leur utilisation.

Conseil N°1 : Faites choisir le nez

Comme pour les goûts et les couleurs, les préférences en matière d’odeur sont souvent très différentes selon les personnes : ce que vous aimez ne sera probablement pas le cas pour quelqu’un d’autre !

De manière très simple pour les sensoriels : faites choisir le nez.

En effet, si vous le pouvez, l’idéal est vraiment de choisir l’huile essentielle dont l’odeur nous attire et nous réconforte. Avouez qu’il est très décevant d’acheter un flacon et d’être ensuite déçu par son odeur…

En procédant ainsi, la personne prendra un grand plaisir à utiliser son huile essentielle et les résultats n’en seront que meilleurs.

L’impact des odeurs sur le cerveau est bluffant ! Saviez-vous que l’on peut calmer une douleur rien qu’en respirant une huile essentielle que l’on aime ?

 

Quelle huile essentielle ? Faites choisir le nez

Conseil N°2 : Faites confiance à la biochimie

Pour les plus scientifiques, on pourra se référer à la biochimie et aux propriétés des molécules prédominantes des totums de plantes.

En effet, les assembler en synergie permet d’augmenter indubitablement l’efficacité cherchée.

C’est assez simple en fait une fois que l’on a compris les grandes bases.

Conseil N°3 : Référez-vous aux études cliniques

Pour les soignants qui souhaitent utiliser des protocoles, n’hésitez pas à vous référer aux études cliniques pour vous caler sur ce qui fonctionne déjà sur des patients aux pathologies et profils similaires. C’est rassurant pour tout le monde.

Par exemple, en milieu hospitalier une étude montre que l’on peut apaiser la douleur physique rien qu’en respirant une huile essentielle que l’on aime et qui détend.

Cette étude porte sur l’utilisation sur 6 semaines de l’huile essentielle de Lavande Vraie et d’essence de Pamplemousse (Takagi C et al. « Evaluating the effect of aromatherapy on a stress marker in healthy subjects. » J Pharm Health Care Sci. 2019 Aug).

l’huile essentielle de Lavande

Conseil N°4 : Laissez-vous guider par vos connaissances

Pour les intuitifs aux sens aiguisés et dont la connaissance des huiles essentielles est déjà acquise, laissez-vous guider par votre connaissance pratique et sensorielle de la plante afin de la choisir pour la personne en face de vous.

L’intuition du choix est parfois étonnante d’efficacité, même si elle reste difficilement explicable pour un scientifique.

Au fil du temps et avec la pratique, on apprend à utiliser tout cela pour choisir «la» bonne huile essentielle, parce qu’on la connait de manière intime, vécue et que l’on maîtrise l’art des dosages et les précautions d’utilisation.

Et n’oubliez pas que le meilleur moyen de gagner en confiance et en légitimité dans toute pratique reste encore… de se former.

=====================================

Si vous souhaitez pratiquer une forme d’aromathérapie moins médicale, plus axées sur le bien-être émotionnel avec une action sur le stress et la douleur, cliquez ici pour en savoir plus sur la formation “praticien en aromathérapie”

Programme formation praticien en aromathérapie

====================================