Comment se référer à des données fiables, claires et précises en tant que praticien en aromathérapie ?

Comment se référer à des données fiables, claires et précises en tant que praticien en aromathérapie ?
18 décembre 2020 Anne-Laure

Comment se référer à des données fiables, claires et précises en tant que praticien en aromathérapie ?

Lorsque vous lisez des informations en lien avec l’aromathérapie pour approfondir vos connaissances ou bien pour trouver « la » recette efficace, n’est-il pas déjà arrivé que vous doutiez face à des informations contradictoires ?

Qu’il s’agisse d’ouvrages, de magazines spécialisés, de sites d’aromathérapeutes ou d’aromatologues , ou même de groupes privés sur les réseaux sociaux, il arrive bien souvent que l’on s’y perde et parfois même que l’on se retrouve bloqué avec de nouvelles incertitudes ? Alors comment prendre confiance en soi dans l’utilisation des huiles essentielles lorsque l’on doute ? Voici les points essentiels qui vous permettront de vous y retrouver afin dispenser en toute confiance des conseils en  aromathérapie

 

Par exemple, concernant les enfants, on peut lire sur de nombreux sites que  certaines huiles essentielles sont : « interdites aux moins de 6 ans, de 7 ans », voire aux moins de 3 ans, et par ailleurs trouver dans des ouvrages d’un aromathérapeute connu une formule pour un nourrisson comportant des dosages extravagants…

Un autre exemple récent , concernant  l’enseignement de l’aromathérapie.

Depuis peu, certains aromathérapeutes préconisent de ne plus enseigner les familles biochimiques car, pour eux, seul compte le totum de la plante. Pourtant connaître les chémotypes et les familles biochimiques constitue un socle solide pour savoir ce que l’on manipule.

Bien qu’il est évident que la quantité d’une molécule présente au sein d’une huile essentielle ne détermine pas forcément la propriété principale de celle-ci, pouvoir déceler rapidement les propriétés ou contre-indication d’une huile essentielle est une base fondamentale pour débuter en tout sécurité…

Je m’arrête là pour les exemples mais il existe pléthore de contradictions de ce type…

Test iomet

C’est pour cette raison que j’ai décidé de vous partager 5 points essentiels qui vous permettront de vous y retrouver afin dispenser en toute confiance des conseils en  aromathérapie, les voici :

1er point :  Avoir un cadre de référence clair en ce qui concerne les dosages.

Pour avoir confiance en soi, il faut acquérir des réflexes d’utilisation
en fonction de :

  • La chronicité ou non du trouble
  • La sensibilité de la personne, de son âge
  • La fréquence d’utilisation et de l’étendue de la surface à traiter,
  • Des huiles essentielles utilisées

Vous l’aurez compris, donner un dosage « standard » à tout le monde n’a pas de sens ! C’est pour cela que dans mes formations je vous donne des outils concrets pour savoir doser selon la personne que vous avez en face de vous.

huiles essentielles pour lutter contre les allergies
Huiles essentielles agrumes

2ème point : Avoir un cadre de référence clair en termes de précautions d’utilisation

En effet, selon les huiles essentielles que l’on utilise et leurs modes d’utilisation sur les patients/ consultants, les contres-indications ne sont pas forcément les mêmes. Il faut donc apprendre à croiser les deux éléments. Par exemple, si on sait que l’essence de bergamote est photo-sensibilisante, il n’y a pas de contre-indication à l’utiliser en diffusion…

3ème point :  Développer son esprit critique

Exercer un œil critique sur les recettes et conseils tout faits permet d’y voir clair et de faire la part des choses parmi toutes les contradictions.

Pour ce faire il est primordial de :

  • Savoir décoder le choix de chacune des huiles essentielles conseillées.
  • Savoir décoder le pourcentage d’utilisation et la fréquence.
  • Savoir adapter cette formule aux huiles essentielles disponibles car certaines peuvent être onéreuses  ou difficiles à trouver.

Cela vous permet de faire des liens et d’approfondir votre maîtrise du sujet.

C’est pour cela, qu’une formation est importante, car elle vous permettra de devenir autonome dans vos choix d’huiles essentielles ou dans la compréhension des recettes.

Huiles essentielles antivirales

4ème point : Rester pragmatique

Certaines recettes proposent 6 à 10 huiles essentielles différentes. Dans certaines cas cela peut être intéressant, mais si vous vous adressez à un novice qui souhaite juste quelques chose de simple et rapide, avec un budget limité, il faudra vous adapter à la situation

5ème point : Connaître intimement les huiles essentielles par l’olfaction

Vous savez « à qui vous avez à faire » lorsque vous expérimentez les effets de l’huile essentielle sur vous-même.

Pour pouvoir conseiller quelque chose de façon pertinente, il est indispensable de l’avoir expérimenté soi-même. C’est pour cela que dans toutes mes formations,  j’attache une grande importance à la découverte olfactive des huiles essentielles.

En effet, si vous n’expérimentez pas cette partie de l’aromathérapie, vous resterez alors coupé de la plante.

Tout ce que vous savez restera théorique, mental et ne sera pas réellement intégré.

Mais si, vous êtes en mesure de faire des liens entre l’action biochimique, l’action physique et l’action émotionnelle, subtile et énergétique d’une même huile essentielle vous pourrez choisir celle qui fera mouche auprès de vos consultants ou patients.

En conclusion, il est essentiel de pouvoir sortir d’une formation en aromathérapie avec un cadre de référence clair qui vous donnera l’assurance et toute la pratique nécessaire pour conseiller  sereinement en sachant aussi ce que vous avez le droit de faire ou non légalement.

=====================================

Praticiens, professionnels de santé, vous voulez exercer l’aromathérapie de manière professionnelle en étant capable de donner des conseils sûrs et précis et vous sentir légitime,

Rejoignez la prochaine session de la formation praticien en aromathérapie : https://aroma-massage.fr/formation-praticien-en-aromatherapie/