Huiles essentielles et photographie : une alliance inattendue

Huiles essentielles et photographie : une alliance inattendue
4 novembre 2019 Anne-Laure

Huiles essentielles et photographie : une alliance inattendue
Entretien avec Benoîte Fanton, photographe

Bonjour Benoîte,

Peux-tu te présenter ?

Je suis Benoîte Fanton, photographe.
Depuis le début des années 2000 je suis spécialisée dans le spectacle vivant – théâtre et danse et j’ai développé depuis 2015 une manière très personnelle de faire des portraits photographiques.  En effet j’ai mis au point une méthode de prise de vue où j’ai les yeux fermés – à l’aveugle- et j’y intègre l’aromathérapie en olfaction avant de faire la séance photo.

Le fait d’être une photographe, voyante, mais de fermer les yeux pendant toute la durée de la séance photo permet de ne pas porter de regard, au sens propre comme au figuré, sur la personne qui est en face de moi. Ainsi, elle donne à voir d’elle ce qu’elle veut/peut, donner à voir. Cela ouvre à une créativité, ou déjà à ne pas se sentir jugé, observé pour être en lien avec qui elle est.
Je déclenche à l’intuition, quand je sens que la personne en face de moi vit un moment important, juste, dans l’authenticité de ce qu’elle est.

Pour la personne qui se fait photographier, il y a une sorte de lâcher prise qui peut arriver. Dans tous les cas c’est un moment de calme, un temps pour soi.

Cette façon de photographier dans une démarche personnelle intérieure apporte une connaissance de soi, un lien avec soi.

Benoîte Fanton, photographe

Qu’est ce que les huiles essentielles apportent dans ton travail car le lien entre aromathérapie et photographie ne parait pas si évident au premier abord ?

En effet ! Avant la séance photo, en fonction de mon état intérieur, je respire une ou deux huiles essentielles. Elles m’apportent de l’ancrage si besoin, de la joie, de la disponibilité à l’autre, du calme.

Les huiles essentielles amènent une confiance dans la relation entre nous.
La connexion entre eux et moi est plus fluide.
L’olfaction d’huiles essentielle aide à ce qu’ils présentent des choses d’eux plus personnelles et plus intimes.

Désormais, l’aromathérapie est un outil de base autant dans ma vie personnelle que professionnelle.

Comment se déroule ta séance portrait aroma ?

Lors de la discussion préparatoire avant la prise de vue je fais parler la personne sur là où elle en est, quelle est sa problématique, son état émotionnel. Je lui demande si elle a des  intentions pour réaliser ces portraits.

En fonction des réponses je prépare 5 à 6 huiles essentielles.
Le jour de la prise de vue, je lui fais respirer chaque huile essentielle l’une après l’autre en se reliant au parfum, s’il est agréable ou non. C’est la condition première à la sélection que la personne va faire ensuite. Elle en choisit alors 2 à 3 et je verse 1 goutte de chaque sur un sachet de thé vide qui va faire support pour l’olfaction.
Parfois les gens me disent « ah c’est complètement moi », je leur ai fait un portrait olfactif avant le portrait photo !

Respirer les huiles essentielles avant la prise de photo les pose et rend la personne disponible à vivre ce qui va pouvoir se vivre. Le fait de respirer des huiles essentielles qu’elle a choisi la met en confiance et la rend plus concernée et impliquée dans la séance.

La séance photo peut alors commencer, je ne dirige pas, je dis seulement de montrer ce que la personne a envie de montrer d’elle, elle a le droit de tout faire, dans l’espace délimité pour rester dans le cadre !

Il n’y a pas ma volonté à faire « poser ». J’accueille !

Je ferme les yeux et déclenche quand c’est « le moment » !

Quels sont les portraits que tu préfères ?

Je me souviens d’une séance entre un aide soignant et un patient – homme.
Ils ne se connaissaient pas avant la séance photo, ils ont fait connaissance à ce moment-là, donc s’intéressaient l’un à l’autre en se posant des questions mutuellement. Et il est arrivé un moment où c’était comme si je n’étais plus là. Ils parlaient de sujets très personnels comme s’ils étaient tout seul dans la pièce.

Pour ce binôme, que je ferme les yeux c’était comme si je fermais aussi les oreilles, ils étaient dans une intimité, créée en l’espace de 10 minutes. Dans les photos de ce duo ressort un côté très naturel et très joyeux de la discussion !

Comment l’aromathérapie a changé ta façon de travailler ?

Je ne peux plus m’en passer !

Depuis que j’ai cet outil, je ne peux plus faire les portraits sans. Cela apporte vraiment quelque chose en plus et cela ouvre un univers dans la reliance, dans la relation entre eux et moi.

Dans mon milieu on parle de signature ; faire les photos de cette façon-là, c’est ma singularité. Faire une séance photo avec les huiles essentielles c’est quelque chose que mes clients n’avaient jamais vu.

Qu’est ce qui t’a poussé à faire une formation en aromathérapie ?

J’avais l’intuition que je pourrais me servir des huiles essentielles dans mon métier mais je ne savais pas comment.

Quelqu’un m’avait proposé également d’animer un atelier « découverte des huiles essentielles » mais il lui fallait quelqu’un avec une formation certifiante, pour être légitime auprès des personnes qui suivraient l’atelier. J’ai alors eu envie d’aller plus loin dans mes connaissances et me professionnaliser.

Comment c’est de se former à l’aromathérapie avec aroma-massage.fr ?

Cela me permet de savoir de quoi je parle, de ne pas être dans l’amateurisme et d’être dans une approche professionnelle, de connaître les contre-indications, de savoir les huiles essentielles bonnes pour certains et pas pour d’autre. J’ai vraiment adoré le module 3 spécifique sur l’émotionnel. Ce module-là je ne l’avais vu nulle part .

Dans ta formation il y a beaucoup d’informations en rapport à des sujets qui ne sont pas forcément pour moi, notamment pour les soignants qui gèrent les maux physiques. J’ai l’impression d’utiliser 1% de ce que tu nous apportes. Mais j’apprécie que tu brasses les informations dans tous les sens, pour que finalement l’info s’intègre.

Pour l’instant je me suis concentrée sur l’aspect émotionnel et intuitif avec lequel je me sens le plus à l’aise.

Que développes-tu avec l’aromathérapie ?

Je continue à explorer les huiles essentielles comme support d’accompagnement et de connaissance de soi et approfondir les portraits comme démarche personnelle intérieure. C’est ma singularité de photographe et de femme intuitive.

Je vais proposer prochainement un accompagnement sur du long terme avec les portraits- olfacto et le massage avec les huiles essentielles. Cet accompagnement à l’année permettra d’améliorer l’estime de soi, la confiance en soi, l’image de soi, la gestion de ses émotions, pour aller vers du mieux-être et être plus en accord avec soi-même.


Prenez rendez-vous avec Benoîte Fanton
Bagnolet
www.portraitalaveugle.com


En savoir plus sur la formation pro aroma-reliance


 

Partager cet article :

Que ce soit pour soulager vos patients en structure, pour devenir référent en aromathérapie ou pour une utilisation familiale…
Choisissez votre guide et recevez chaque mois mes conseils personnalisés