Les 6 questions à se poser avant d’utiliser une huile essentielle

Les 6 questions à se poser avant d’utiliser une huile essentielle
14 janvier 2019 Sabine Pernod

Les 6 questions à se poser avant d’utiliser une huile essentielle

A la sortie de mes cours en aromathérapie, j’avais reçu beaucoup d’informations passionnantes mais fait le triste constat : je ne savais toujours pas quel nombre de gouttes utiliser au quotidien pour tel ou tel problème. De même, souvent, les personnes avec plusieurs livres d’aromathérapie sous le coude hésitent toujours autant sur le nombre de gouttes à appliquer, la fréquence etc… et c’est bien normal !!

Pour vous faciliter l’usage, voici les 6 questions, précautions et automatismes à acquérir avant l’utilisation des huiles essentielles en toute sécurité

1er question : Que veux-je faire avec les huiles essentielles ?

Fabriquer un sérum beauté, se destresser, soulager une douleur au poignet, à la cheville, au ventre, au dos…? pour qui ? un adulte ou un enfant ? pour une personne en bonne santé ou médiquée, hospitalisée ?

Le pourcentage ne sera clairement pas le même !

Cela peut aller d’un mélange pur pour une mycose de l’ongle à 1 goutte d’huile essentielle dans 1 c à soupe d’huile végétale pour le visage. Concernant les personnes hospitalisées on ne dépassera jamais 10% d’huile essentielle quelles que soient les circonstances. Avec les personnes très sensibles, on restera plutôt sur du 3%.

Voici les premières précautions et automatismes à prendre en compte pour l’utilisation des huiles essentielles en toute sécurité.

2e question : Quelle est la surface et le nombre d’application concernés ?

Plus la surface est grande, plus on dilue les huiles essentielles.
Plus elle est petite, plus on peut concentrer le mélange.

Idem : plus on applique le mélange souvent, plus on le dilue.
Moins on l’applique souvent, plus on a la possibilité de le concentrer. L’important est de s’adapter à la situation.

3e question : Mon huile essentielle présente-elle des contre-indications ?

Il y a des huiles essentielles photosensibles (elles tachent au soleil), dermocaustiques (elles brûlent la peau et les muqueuses), neurotoxiques épileptisantes, hormon-like, etc… Certaines huiles essentielles interagissent avec des traitements, sont contre-indiquées lors de certaines pathologies ou, sont à doser selon les circonstances.
Les huiles dermocaustiques sont d’ailleurs, bien évidement à utiliser avec parcimonie.

En revanche, certaines huiles sont très faciles d’utilisation pour tout le monde: enfant, adulte, sujets sensibles et femmes enceintes.

4e question : Est-ce que je dépasse les 25 gouttes d’huiles essentielles / jour ?

Quelques gouttes d’huile essentielle dans le diffuseur, une goutte sous les pieds et sur les poignets, dans ma crème cosmétique, un peu dans mon mélange pour le corps…

Savez vous combien de gouttes d’huiles essentielle vous utilisez quotidiennement ? Faites le calcul et surtout : restez en dessous de 25 gouttes par jour 😊

Les huiles dermocaustiques sont d’ailleurs, bien évidement à utiliser avec parcimonie.

En revanche, certaines huiles sont très faciles d’utilisation pour tout le monde: enfant, adulte, sujets sensibles et femmes enceintes.

5e question : Combien 1%, 2% font en nombres de gouttes ?

Tout dépend du volume utilisé. Pour simplifier, partons sur une cuillère à café d’huile végétale (5ml). En gros, pour une concentration à 100% sur 1 ml, en fonction du compte-goutte et de la viscosité de l’huile essentielle, cela va de 15 à 30 gouttes d’huile essentielle. Je pars sur un ratio moyen et prends la référence de 20 gouttes pour 1ml, ce qui donne :

  • 1% = je verse 1 goutte dans 1 c à café d’huile végétale (ou son équivalent dans le creux de la main).
  • 5% d’HE = donc 5 gouttes d’huile essentielle dans 1 c à café d’huile végétale, etc.

La formule est simple à utiliser que l’on veuille s’appliquer des huiles essentielles avant d’aller se coucher, ou bien que l’on veuille se faire des mélanges plus élaborés.

6e question : le test au niveau du pli du coude

Le test est à réaliser surtout si on est allergique ou que l’on a la peau sensible, ou même en cas de réactions à des mélanges aux huiles essentielles par le passé.

Méthodologie : verser 1 goutte du mélange ou de l’huile essentielle que l’on veut utiliser au niveau du pli du coude et attendre 30 minutes :
s’il y a une auréole rouge qui apparaît, ou réagit au mélange, ou à l’huile essentielle, on applique de l’huile végétale sur la réaction. Cette huile essentielle est de fait, à écarter.

Si vous êtes très réactif, il vaut mieux éviter les synergies de plusieurs huiles essentielles et rester avec une utilisation unitaire.

Pour maîtriser l’utilisation des huiles essentielles et leurs précautions d’utilisation, rejoignez nous à la formation aroma pro à Thomery (sud 77)

Partager cet article :

huiles essentielles formations

Connaître les contre-indications des huiles essentielles

Formation en milieu hospitalier

Que ce soit pour soulager vos patients en structure, pour devenir référent en aromathérapie ou pour une utilisation familiale…
Choisissez votre guide et recevez chaque mois mes conseils personnalisés