Sophrologie et aromathérapie peut-on allier les deux ?

Sophrologie et aromathérapie peut-on allier les deux ?
14 décembre 2022 Véronique Utecht

Sophrologie et aromathérapie peut-on allier les deux ?

Sophrologie et aromathérapie peut-on allier les deux ?

La sophrologie et l’aromathérapie fonctionnent merveilleusement bien ensemble. Les parfums des huiles essentielles apportent ce petit supplément d’âme qui fait une grande différence pour certains patients.

En entrant dans une pièce qui sent bon, on se sent tout de suite bien. La diffusion d’huile essentielle peut être une façon d’accueillir le consultant mais pas que.

On utilisera les huiles essentielles en olfaction sèche principalement. Cette technique est déjà bien répandue dans les établissements de soins, car elle ne présente pas de contre-indication.
Quels sont les avantages à allier la sophrologie et l’aromathérapie ? C’est ce que nous allons voir.

Si vous préférez lire, rendez-vous sous la vidéo

L’olfaction, une méthode sans contre-indication et répandue dans les établissements de soins

L’olfaction sèche d’huiles essentielles douces, est déjà utilisée dans les hôpitaux et par beaucoup de professionnels de santé pour les prises en charges de l’anxiété lors du parcours de soins, dans les salles d’attente ou pour favoriser le sommeil et calmer les patients déments.
On se base pour sur l’aromathérapie clinique et l’olfactologie pour choisir les odeurs qui vont être à la fois efficaces en termes de composition biochimique mais aussi susciter l’adhésion de la personne et induire un bien-être.

On utilise souvent un stick olfactif (inhalateur personnel) qui pourra être fourni à la personne à la suite d’une session.

Le pouvoir des odeurs est utilisé aussi pour apaiser les patients en Ehpad, en établissements de soins et à travers le monde, en France, au Japon, en Australie, en Angleterre, aux États-unis, en Suisse, en Allemagne…

C’est une technique sans interaction médicamenteuse car une quantité infinitésimale de composés actifs se déposent sur les muqueuses.

Il y a bien sûr certaines huiles essentielles à écarter de par leurs contre-indications. Il est indispensable de vérifier si le patient n’est pas allergique aux huiles essentielles, épileptique, asthmatique ou migraineux. Cependant il existe un panel d’huiles essentielles faciles à utiliser que souvent, les patients ont déjà chez eux.

Stick olfactif (inhalateur personnel)

Comment fonctionne l’olfaction d’huiles essentielles ?

L’action se fait de manière quasi immédiate, plutôt au niveau du cerveau limbique (notre bibliothèque à souvenirs) sans passage préliminaire par le néocortex1.

En inhalant une huile essentielle, les principes actifs volatils des huiles essentielles entrent en contact avec la muqueuse nasale et le bulbe olfactif.

Le trajet et ce qu’il se passe en quelques secondes :
Après un bref passage par le cortex qui tente de reconnaître (1) la carte d’identité olfactive véhiculé, l’information de la fragrance, naturelle ou synthétique est transmise à l’hippocampe , bibliothèque à souvenirs (2) très personnelle avec toutes les évocations et réminiscences que cela entrainent.

Ensuite c’est l’amygdale qui prend le relais qui teinte d’un j’aime ou j’aime pas (3) l’odeur sentie.

Enfin le cortex orbi-frontal décidera de s’approcher de l’odeur ou de s’en éloigner (4).

Pour une meilleure adhésion du patient on n’utilisera que des huiles essentielles perçues comme agréables.

On a ainsi accès aux émotions, à l’activation de la mémoire, tout en régulant les fonctions végétatives, endocriniennes et le comportement instinctif.

On peut également utiliser les odeurs pour améliorer les performances physiques, intellectuelles (concentration), la motivation, l’appétit et les nausées.

Quels sont les intérêts de l’olfactologie dans une pratique de sophrologie ?

  • Calmer le mental, pour les patients qui sont envahis par les pensées.
  • Aider au retour à soi, en sentant une odeur agréable les sens s’intériorisent pour mieux capter les fragrances.
  • Voyager au cœur de soi. Les huiles essentielles en olfaction invitent au voyage intérieur, à la visualisation et à une grande détente corporelle.
  • Trouver son lieu ressource. Durant ce voyage olfactif, les huiles essentielles peuvent nous guider vers un lieu réel ou imaginaire et créer un univers où l’on se sent bien.
  • Ouvrir la respiration, favoriser les exercices respiratoires
  • Favoriser l’ancrage et le retour au corps.
  • Dépasser des blocages émotionnels ou transformer des périodes de vie difficile.
  • Se reconnecter à ses objectifs, ses motivations profondes.
  • La régulation nerveuse, l’immunité et les voies respiratoires.
  • Ou bien juste pour se sentir bien et se mettre en condition.

Entrer dans une pièce qui sent bon, provoque tout de suite un sentiment de bien-être, sans parfois avoir plus de mot que ça ou de choses à dire..
La fragrance va apaiser la respiration, calmer les pensées ou évoquer un sentiment de joie ou de juste bien.

Comment utiliser les huiles essentielles durant une séance de sophrologie ?

Durant l’anamnèse :

Vous pouvez observer la façon dont s’exprime le client par le langage du corps (nommé VAKOG2 ) et l’on voit s’il est sensible au monde de l’odorat, au gustatif ou au visuel. Si oui, il sera d’autant plus intéressant de lui proposer la piste de l’olfaction couplée à la sophrologie.

Vous pouvez faire le lien entre une odeur aimée et les lieux ressources, les moments de détente, un endroit de calme, de relaxation.

Par exemple : le citron ou la bergamote vont évoquer les vacances en Italie l’été au soleil. Ou si un patient vous évoque les landes, on peut proposer une huile essentielle de pin.

L’odeur sert comme point d’appui pour calmer le mental.
Les fragrances des huiles essentielles vont également s’associer aux techniques de respiration et aux techniques d’ancrage pour revenir au corps.
Les odeurs sont un point d’appui pour évoquer des réminiscences pour faire parler les personnes. C’est notamment très intéressant pour les personnes âgées qui ont besoin d’être stimulées.

On est vraiment dans une démarche sophrologique en rétablissant l’harmonie corps-esprit. « Plus on sent, mieux on sent, mieux on se sent » (extrait des sophro-olfactives de Corinne Klimeck)

On peut aussi aller plus loin pour dépasser des situations ou des émotions en se servant des qualités de la plante qui vont également aller dans le sens des exercices proposés.

Par exemple :

  • L’encrage : vétiver ou cèdre
  • Recontacter la joie : bergamote
  • Reconnecter à son féminin : ylang ylang
  • Reconnecter à la confiance en soi : l’épinette noire
  • Reconnecter à la tendresse pour soi : le magnolia
  • Se couper de dépendance, aller de l’avant : la pruche

Les HE sont un bon support pour le sevrage tabagique en association avec la sophrologie ou pour tout type de dépendance aux produits ou émotionnelle.

Pour aider la personne à pratiquer ses exercices de sophrologie et à prolonger la séance on peut donner un stick olfactif.
On peut assimiler le stick au geste signal ou signe signal selon les écoles.
Dans le stick, on met la ou les huiles essentielles préférées de la personne qui vont la détendre ou la faire recontacter son lieu ressource, ses motivations, ou un état d’esprit particulier.
On va respirer ce stick sur plusieurs minutes et faire en même temps son exercice de sophro.

la bergamote évoque les vacances en Italie, l’été au soleil

Utiliser l’aromathérapie en ateliers de groupe

On peut également animer des ateliers pour personnes âgées, les femmes, les enfants à partir de 6 ans.
Il est possible d’allier les huiles essentielles à la sophrologie autour de thématiques : ancrage, concentration, lâcher prise, estime de soi, confiance en soi, créativité, expression, féminité, lien au corps ou tout simplement la respiration.

L’olfactologie comme voie de travail sur soi

En tant que sophrologue, l’olfacto est aussi une façon de travailler sur soi.
Balayer ses zones d’ombres est incontournable pour tout bon accompagnant et thérapeute.
Parfois en venant respirer une huile joyeuse, c’est la tristesse qui va ressortir
C’est ce qui arrive dans les processus d’auto-guérison où le trouble ressort pour mieux être libéré.
Si vous aimez les huiles essentielles, c’est une façon d’expérimenter chaque huile de manière intime pour mieux les connaître, grandir et mieux les proposer.

Formation de praticien en olfacto-reliance par Vocation Aroma

=========================
Vous voulez combiner la sophrologie et l’aromathérapie ?
Vous souhaitez vous former à l’utilisation des huiles essentielles en olfaction avec l’aspect psycho-émotionnel et apporter à vos patients encore plus de résultat ?
Je vous invite à consulter le programme et prendre rendez-vous avec moi

Programme formation praticien en olfacto-reliance

=====================================
1 Tanida M, Niijima A, Shen J, Nakamura T, Nagai K. Olfactory stimulation with scent of lavender oil affects autonomic neurotransmission and blood pressure in rats. Neurosci Lett. 1 mai 2006;398(1-2):155-60.

2 « Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif ») pose que la relation au monde extérieur passe nécessairement par au moins l’un des cinq sens.

====================================